9


Cliquez sur l'image
English   
 
Michel de Nostredame

M'ENFIN...

Il va sans dire qu’il devient urgent de régler une fois pour toutes les différents qui opposent astrologie tropicale et sidérale, ainsi que les détracteurs de l’astrologie en général. En aucune manière mon propos est de jeter de l’huile sur le feu, tout en restant convaincu que c’est exactement ce qui va se passer, le sujet est bien trop sensible, les ego bien trop exacerbés. Je ne prétends pas non plus faire changer d’avis quiconque, ni prouver quoi que ce soit, mais seulement souligner les incohérences déployées, souvent avec zèle et brio, par les opposants à l’astrologie sidérale. Je veux tout simplement remettre les choses à leurs justes places. Je vais mettre en lumière des éléments encore trop souvent ignorés par la science officielle, faute de moyens financiers, de volonté, ou tout simplement de techniques appropriées. Mon propos s’inscrit dans le temps, et tant mieux s’il en fera pouffer de rire plus d’un.

J’aime l’astrologie et je veux la défendre. Elle est reléguée à un rôle d’amuseur public, un passe temps médiatique, bref, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même.

En ce qui concerne l’astrologie dite tropicale, il est évident qu’elle ne repose sur rien, car les constellations utilisées n’existent pas dans notre ciel étoilé. Du Bélier aux Poissons, nous retrouvons la terminologie attribuée à ces groupes d’étoiles, mais en aucune manière leurs vraies positions. Tout est fictif. C’est consternant, de voir encore une majorité d’astrologues ou supposés tels, se référer à des positions stellaires inexistantes. C’est d’autant plus affligeant qu’ils ne se rendent même pas compte de l’inexactitude de leurs définitions des signes. Une personne dont le signe solaire est Bélier dans l’astrologie dite tropicale, qui en fait est Poisson en astrologie sidérale, n’a pas du tout le même type de comportement dans l’existence. Il faut tout de même avoir très peu le sens de l’observation pour passer à coté d’une telle évidence. Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. J’ai constaté aussi, que plus ou moins consciemment bon nombres d’astrologues savent tout ceci, et c’est pour cette raison qu’ils s’occupent très peu, voire pas du tout de la position des planètes dans les signes, privilégiant leurs positions en maisons. J’en veux pour preuve que le zodiaque est tellement insignifiant, qu’ils le font pivoter de manière à ce que l’ascendant définisse à gauche la position du signe où il est placé. C’est évident qu’ils privilégient d’abord la lecture de tout ce qui se rapporte aux maisons, au détriment du zodiaque lui-même, comme si ce dernier ne jouait qu’un second rôle. En ce qui me concerne, je ne peux m’y résoudre. L’interprétation de la position des planètes et autres luminaires, sur le Zodiaque, défini l’aspect extérieur d’un être, les maisons définissant l’aspect intérieur. Quand j’observe une personne, je vois d’abord son enveloppe, et ensuite je découvre sa nature intime. Donc s’il vous plait, la position du zodiaque prime sur le reste ! La tête en haut, les pieds en bas ! Ça me parait logique ! Il y en bien qui vont me dire, mais il n’y a pas de bas, puisque le Zodiaque est un cercle !!

D'où l'importance de la position du cercle du zodiaque.

L'Homme de Vézelay Le zodiaque de Vézelay

Situé sur le portail de la basilique de Vézelay, au dessus de la tête du Christ, l'Homme enroulé entre le Lion et le Cancer. A droite, représentation de l'Homme dans le sens du zodiaque actuel.

Les significateurs de l'Astrologie sont en résonance avec notre ADN...


D’ailleurs à ce titre je ferai remarquer que dans les deux astrologies les Planètes, Soleil, Lune et autres restent dans les mêmes maisons. En ce cantonnant exclusivement aux maisons, les astrologues « tropicalistes » ne se trompent donc pas. Bien sûr, il en va autrement s’ils cherchent à définir les signes.

Note : ce sont toutes les planètes, les maisons, la Lune, le Soleil… qu’il faut reculer de la valeur de l’Ayanamsa, sur la carte du ciel, soit environ 24° à notre époque. Donc, si dans un thème le Soleil, les autres corps célestes et les maisons se situent à plus de 24 degrés, ceux-ci restent bien évidement dans le même signe, ce qui fait que certains trouvent justes les définitions du dit signe.

Retour au sommet de la page

Bien. Ceci étant dit, je vais revenir sur certains explications confuses et nébuleuses d’astrologues «  tropicalistes » qui prétendent que, de toute façon, leur Zodiaque est symbolique et que donc, il n’a rien à voir avec les constellations situées dans notre firmament. Soyons sérieux ! Ces mêmes astrologues emploient les tables d’éphémérides conçues par des scientifiques qui positionnent les objets célestes. On ne peut tout de même pas se tailler un petit costume de mathématicien chevronné quand on emploie ces tables, et en même temps éjecter la réalité céleste. C’est un non sens ! Dans toute bonnes éditions d’éphémérides, il y a la valeur de l’ayanamsa qui permet de ramener les positions des planètes à leurs vrais positionnements célestes. Devant cet illogisme, et au delà de la pertinence des interprétations, il est certain qu’il y a de quoi rire, et bon nombre de scientifiques ne s’en privent pas. Je dirai qu’ils ont raison. À force de vouloir conserver un zodiaque faux, les pseudos astrologues finissent par remanier les textes attribués aux signes, et à leur faire perdre leur sens premier. De plus les dits astrologues ne respectent même pas la position des étoiles fixes des constellations. Un exemple parmi tant d’autres : mettre Castor et Pollux dans la constellation du Cancer, franchement, c’est pathétique ! Si vous demandez à n’importe quel quidam avisé ce que représente ces deux êtres, évidement des jumeaux, donc Gémeaux, double signe de cette constellation !!!

Maintenant nous allons passer à la phase ardue de mon propos. Je citerai la valeur de l’Ayanamsa et la taille des constellations, tant décriées par les scientifiques de bas étages, et surtout par les astrologues « tropicalistes ». Un comble !

L’argument premier qu’utilisent les détracteurs de l’astrologie sidérale, comme exprimé ci-dessus, c’est la taille des constellations et leurs positionnements. Là, franchement, comme disait ma grand-mère : « c’est l’hôpital qui se fout de la charité ». Si vous levez les yeux et contemplez le firmament, voyez-vous dans le ciel étoilé des lignes reliant tous ces beaux luminaires ? Se servir de la taille des constellations comme prétexte pour affirmer l’incohérence de l’astrologie sidérale, prendre comme référence de supposées formes géométriques qui ne reposent sur rien, il ne faut pas avoir peur du ridicule ! Par le passé, les dessins que les hommes ont créés en reliant quelques étoiles par des lignes fictives dans une certaine portion du ciel, étaient un moyen rapide de situer les étoiles, un support ingénieux pour se repérer dans cet immense ciel étoilé, mais aussi pour rappeler qu’il y a dans ce secteur des énergies spéciales.

Il n’en demeure pas moins que ces forces existent bel et bien. L’air n’existe pas parce qu’on ne le voit pas ? Quid de toutes les ondes transportant nos échanges radiophoniques et autres. Et comme se plaisent à souligner bon nombre d’astronomes, les étoiles formant une constellation quelconque ne sont pas du tout placées sur le même plan, les distances de ces étoiles par rapport à la terre varient énormément, les différences sont vertigineuses. Donc raison de plus pour comprendre que l'astrologie sidérale ne repose pas sur la forme et la position des étoiles d’une constellation, mais sur les champs de forces que ce secteur émet !!!

Les constellations sont non seulement inégales de par leur taille, mais de plus certaines empiètent les unes sur les autres. Donc pour conclure, il n’y a rien de cohérent, de défini, et encore moins de symétrique. Alors de grâce, s’ils vous plaît, cherchez d’autres arguments pour étayer vos dires ! Si nécessaire, je ferai le tour complet de l’apparence illogique du positionnement des étoiles fixes. N’importe quel quidam, peut se reconstituer une constellation personnelle en choisissant les étoiles qui lui conviennent. « Tiens, aujourd’hui, je vais me faire un petit plaisir, je vais réunir ce groupe d’étoiles et celui-ci et je vais créer de toute pièce une nouvelle constellation,… quel nom lui donner… c’est ce qui me pose le plus de problèmes… pourquoi pas mon nom !?». Enfin célèbre !

Retour au sommet de la page

Comme l’affirment les biens pensants détracteurs de la plus vielle et de la première de toutes les sciences, tout ceci ne repose sur rien, donc inutile de s’égosiller. Ces biens pensants sont dépositaires du savoir, de la logique, de l’intelligence, bref, ils possèdent la connaissance absolue.

S’il y a un engouement de plus en plus important pour ce genre de science, qui ne s’est jamais démenti dans le temps, c’est qu’il y a une raison ! D’autant plus que ceux qui sont les plus fervents défenseurs de ces sciences ésotériques, sont ceux qui ont une intelligence avancée. Ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les statistiques. Donc j’en déduis qu’il y a deux formes d’intelligence, celle appartenant à ceux qui sont sûr et qui détiennent le savoir, celle qui réfute le bien fondé de l’Astrologie, et celle appartenant à ceux qui détiennent le savoir mais qui se perdent dans des méandres nébuleux, infondés… bref de doux rêveurs. Comment trier le bon grain de l’ivraie, pas facile, vous en conviendrez !? Qui a raison ? La meilleure des actions est à mon sens, de faire des études poussées. Mais pour ce faire il faut s’adresser à des astrologues sérieux, et compétents, il y en a, et en aucune manière vous cantonner à l’image de l’astrologie renvoyée par les médias. C’est tellement facile, du pain béni pour ceux qui veulent se défouler. Profitez-en messieurs, ça ne va pas durer.

Bien, revenons à nos moutons, ou plutôt à nos étoiles. J’affirme, qu’il y a une vraie influence, disons magnétique pour faire court, encore en grosse partie inconnue, provenant de tous les corps célestes, j’ai bien dit de tous les corps. Ce n’est pas parce que, pour l’instant nous en ignorons le mécanisme et le fonctionnement, qu’elle n’existe pas, qu’elle n’est pas fondée. Si en science, comme dans tous les domaines investis par l’homme, nous devions nous cantonner qu’à ce que nous connaissons, et percevons par nos cinq sens, nous pourrions mettre une croix définitive sur toute sorte de progrès. La science est jalonnée de changements, découvertes en tout genre, de remises en questions qui lui permettent de se faire ou refaire une virginité, faisant table rase des connaissances passées, et de repartir sur de nouvelles bases. Et heureusement, sinon, nous aurions tôt fait de nous retrouver dans des grottes à tailler des silex. Je ne vais pas énumérer le nombre d’innovations, transformations, découvertes, faites au fil des siècles, jugées impossibles par les biens pensants dogmatiques, la liste étant bien trop longue et non exhaustive. Qui peut expliquer ce qu’est l’électricité, les champs magnétiques ? Nous utilisons, canalisons, constatons, et c’est tout.

Cette influence stellaire effective est placée dans des portions de la voûte céleste. C’est par logique et constatation, depuis la nuit des temps, que les astrologues ont remarqué que certaines portions étaient plus actives si elles se situaient sur le plan de l’écliptique de notre système solaire, car c’est sur ce plan que se « baladent » nos planètes. Elles servent d’amplificateur.

Retour au sommet de la page

Alors pourquoi, la position du Soleil définit un signe de naissance même si celui-ci est placé dans une portion du ciel vide d’étoiles, en tout cas vide d’étoiles appartenant à une constellation zodiacale ? Puisque j’ai affirmé dans mon propos que les constellations n’existaient pas en tant que telles, on est en droit de se dire que seule la position du Soleil devant une étoile fixe d’une constellation, peu importe où elle se trouve, peut éventuellement envoyer une énergie. Donc quand le Soleil passe dans une portion du ciel où il n’y a rien, en apparence (au regard du nombre de galaxies et d’étoiles les composant, le ciel n’est jamais vide d’étoiles, ces étoiles n’étant tout simplement pas visibles à l’œil nu), vous n’avez aucun signe de naissance! Amusant non ? L’astrologie devient très simple ?!

C’est bien plus subtil que ça, il y a tout simplement des champs de forces, des secteurs dans le ciel, une division énergétique, une grille magnétique chère à notre ami Kryeon. Cette grille comme son nom l’indique est partagée en différentes portions, à l’image de notre propre définition des fuseaux horaires terrestres, à l’image d’une orange qui aurait douze secteurs - ceux-ci faisant 30 degrés chacun. Si vous voulez vous faire une idée de cette grille, essayez de vous imaginer un arc en ciel entourant tout notre système solaire. Ça vous étonne ? Quand un arc en ciel apparaît, il a toujours les mêmes couleurs, et il est toujours fractionné en bandes égales. Il en va de même pour cette grille. Notons qu’il y en a plusieurs, une entourant la terre. Il en existe une aussi appelée grille cristalline. Toutes ces forces sont en interaction avec notre ADN, qui possède lui aussi une grille cristalline. Nous sommes des créateurs, des dieux en puissance, et nous avons le pouvoir de choisir ce que nous voulons faire de ces forces. Nous avons la liberté de choisir la manière dont nous allons les maîtriser.

Retour au sommet de la page

"Il faut que l’on comprenne qu’aucune influence, de quelque planète qu’elle vienne, aucune position, du soleil, de la lune ou d’un corps céleste quelconque, ne surpasse le pouvoir de la volonté de l’homme, ce pouvoir que le créateur a donné à l’homme au commencement des temps, lorsque celui-ci devint une âme vivante. Car l’homme dispose du pouvoir de choisir."
Edgar Cayce

    

"En ce qui concerne les influences astrologiques et l’usage que l’on en fait, il s’agit seulement de tendances intérieures. Ce que chacun fait avec ces influences dépend des choix qu’il a fait. De là, la nécessité pour chaque âme, chaque entité, d’avoir un idéal, un objectif spirituel, selon lequel elle vivra les schémas de la vie et ses associations avec ses frères humains."
Edgar Cayce

"La position des planètes montre les tendances pour une vie donnée, sans référence à la volonté du natif. Alors faites comprendre à l'individu comment sa volonté doit tout surmonter."
Edgar Cayce

 
Retour au sommet de la page

Et pour ce qui est des prédictions que certains publient tous les jours que Dieu fait, le texte ci-dessus, nous indique que nous avons à tout moment de notre existence la possibilité de réorienter notre destinée, et donc de changer des échéances qui pourraient apparaître comme funestes. L’astrologie sert à prévenir, en aucun cas à diriger, à imposer une ligne inéluctable et fataliste de notre vie.

En savoir plus...
Eveil de la conscience
Cet article sur le site de l'éditeur Ariane

"En quelques secondes, ces énergies rejoignent successivement tous les autres points majeurs de la grille situés aux sommets des montagnes et partant de là, elles sont déversées dans l’ensemble de la grille. Chacun de ces réseaux possèdent divers points d'entrée et de sortie. Les points de sortie sont des centres de distribution où ces énergies sont transmises aux autres grilles et réseaux planétaires.

Les altérations de la grille et de la matrice d’ADN qui surviennent en chacun de vous permettront à votre chant personnel de se faire entendre. Pour le moment, nous les chantons en choeur pour vous. C’est une autre façon d’identifier et de reconnaître votre vibration tout comme les autres noms ou titres que vous portez le sont aussi. Nous vous célébrons pendant que vous redécouvrez peu à peu votre son. Nous les évoquons dans vos rêves et nous vous guidons sur votre chemin. Notre amour s’allie au vôtre pour le bonheur de tous.

On a parlé de plusieurs grilles, mais il s’agit en réalité de strates multidimensionnelles d’un énorme réseau de grilles intégrées.

Nous avons déjà été témoins d’une grande ouverture du coeur et avons reçu un accueil chaleureux et affectueux de la part du peuple français depuis la publication de Telos, tome 1 et Telos, tome 2. Nous espérons que d’ici quelques années, la Fédération galactique nous permettra d’organiser des rencontres physiques avec ceux qui auront atteint le niveau de vibrations et de pureté d’intention nécessaires pour participer à nos rencontres. Renoncez aux vieilles énergies discordantes de la troisième dimension et passez aux nouvelles vibrations dans l’amour et la joie. Voilà la clé. C’est avec beaucoup d’anticipation que nous attendons votre éveil progressif afin de nous unir à vous une fois de plus."


 
Retour au sommet de la page

Je sais ce que mon propos peut avoir de farfelu, soyons patient ! La grille magnétique terrestre est utilisée par certains oiseaux pour s’orienter dans leurs longues migrations. Il en existe bien d’autres, elles aussi utilisées par nos visiteurs de l’espace. Bien entendu l’homme est lui-même une véritable pile énergétique, constituée de toutes sortes de courants électriques, électrochimiques et électromagnétiques. Là, je ne pense pas qu’il puisse y avoir d’opposants à mes affirmations, à l’heure où toutes sortes d’expériences sont faites sur les ondes cérébrales capables de piloter des robots à distance, grâce à de nouvelles technologies de pointe. Inutile non plus de faire un cours sur les récentes découvertes faites sur un grand nombre d’animaux, je pense particulièrement aux requins, qui grâce à leurs « ampoules de Lorenzini », détectent toutes sortes de signaux électriques. Peu ou prou, nous sommes tous conçus de la même poussière. Les vrais scientifiques ont encore de beaux jours devant eux. Le monde électromagnétique n’a pas fini de nous étonner !

Tout arrive à point à celui qui sait attendre, et tout ceci sera démontré rapidement. Cette grille est composée d’un treillis très fin, représentant tous les degrés, les décans, les signes. Il serait possible de dire : « Le Soleil à ma naissance était placé dans le premier secteur, donc symboliquement le Bélier ».

Dans la nuit des temps, à ces secteurs, il a été donné un nom, et ce n’est pas par le fruit du hasard. Comme tout ce qui est en haut est identique a ce qui en bas, les astrologues ont découvert la concordance qu’il y avait entre ces secteurs et les aspects physiques, psychologiques des humains. Ils leur ont donné un nom, représentant et définissant le plus possible ce qu’ils émanaient. À ce sujet je voudrais rectifier une définition du mot zodiaque, qui ne veut en aucun cas dire : « Cercle des petits animaux », mais  « astron" signifiant étoile et logos signifiant discours donc « Discours des étoiles ». C’est évident qu’il n’y a pas que des animaux, dans la représentation zodiacale, et c’est encore une fois vouloir dénigrer l’astrologie que d’enlever la véritable étymologie du mot Zodiaque.

Je suis très conscient qu’un certain nombre pensent qu’il faut avoir un cerveau dérangé pour croire que les étoiles ont des choses à dire !

Retour au sommet de la page

Bien maintenant il ne reste plus qu’à situer notre grille dans le ciel. Il est bien entendu que je n’enlève en aucune manière, les influences des étoiles fixes. Celles-ci étant positionnées dans les secteurs qu'elles représentent. Pour revenir à l’exemple déjà cité, Castor et Pollux se situent bien dans le troisième secteur de la grille magnétique, c'est-à-dire les Gémeaux.

Comment fonctionne cette fameuse grille magnétique ? C’est très facile à comprendre. Quand vous voulez faire chauffer un récipient en verre sur une flamme, pour qu’il n’explose pas sous l’effet d’une chaleur trop intense, vous placez un diffuseur entre la source d’énergie et le plat. La chaleur va s’atténuer et se diffuser uniformément sur toute sa surface. Les ménagères connaissent très bien ce principe. Et bien il en va de même pour notre diffuseur cosmique (la grille magnétique), découpé en tranches, qui répartit les champs de forces émises par les Étoiles. C’est aussi simple que cela !

Ce qui aussi fait débat, et alimente la controverse, c’est comment positionner cette fameuse grille dans le ciel. En Inde, le pays qui a su garder un savoir ancestral, le Zodiaque le plus couramment utilisé commence avec l'étoile fixe Revati (Zeta Piscium). C’est l’ayanamsa de Lahiri. Il est vrai que tout ce petit monde n’est pas d’accord sur la vraie valeur de l’ayanamsa, comme par exemple Krushna, mais ces différentes valeurs ne sont pas, de nos jours, si éloignées les unes des autres. D’ailleurs à ce sujet, je parlerai ci-dessous des cuspides qui ont un rôle particulier à jouer. Je ne vais pas ici me lancer dans de longues explications concernant le point vernal, la précession des équinoxes et l’effet de toupie de la Terre. Il y a suffisamment d’explication sur la toile.

Retour au sommet de la page

Étant donné qu’il nous manque quelques données essentielles, il n’y a qu’un seul moyen de trouver et de prouver, c’est d’expérimenter. Choisir un grand nombre de thèmes astrologiques, les étudier d’une manière précise. Ça s’appelle tâtonner, mais le résultat est là. De même que les scientifiques dans les laboratoires testent encore et encore toutes sortes de procédés jusqu’à obtention d’un résultat tangible. Un thème astrologique se lit dans sa globalité, car les planètes discutent entre elles. Tout ce que j’ai pu lire au sujet des statistiques faites en ne choisissant qu’une seule planète dans un thème pour établir une corrélation avec un type d’activité quelconque relève là aussi d’une méconnaissance totale de l’Astrologie. Ce n’est parce que Mars se situe à un endroit précis du Zodiaque que nous aurons à faire ou non à un sportif. Il n’y a aucun thème identique, tous sont uniques, même pour des jumeaux. C’est souvent l’argument soulevé par les détracteurs. Comme l’indique Edgar Cayce, les séjours planétaires sont très importants, et nous avons tous un cursus différent. Au travers de nos multiples incarnations nous choisissons différentes vibrations planétaires (séjours), ce qui nuance énormément le thème astrologique. En clair, si des jumeaux ont le même thème astrologique, qu’ils sont tous les deux passés sur la même planète avant de s’incarner dans cette vie-ci, il y a de grandes chances que dans la vie précédente, leurs séjours planétaires étaient différents. Donc on trouvera des similitudes dans leur comportement, mais aussi de nombreuses différences.

Je crois que très peu de personnes se rendent vraiment compte de la pertinence et de la précision d’un thème astrologique. Comme la plupart du temps les études ne sont composées que de généralités, ça n’encourage pas certains esprits sagaces à approfondir cette science. Les astrologues n’étant pas sûrs d’eux, ils noient tout ça dans des explications bateaux. Tout le monde se retrouvant dans tout. C’est d’ailleurs encore une fois l’argument employé par les détracteurs. Le puit sans fond !!

Les symboles astrologiques et les définitions rattachées sont modulées par toutes sortes de nuances, de teintes, de par leur emplacement sur le Zodiaque et les aspects qu’elles forment entre elles. Il faut de très longues années de pratique, et une très bonne mémoire pour intégrer la totalité de toutes les variantes possibles. L’intuition, ou tout simplement la lecture de l’akash n’est pas chose superflue. Ça revient à décrire un tableau peint par un véritable maître. D’aucun oserait prétendre que tous les tableaux exposés dans une galerie d’art sont tous identiques parce que peints avec la même palette de couleurs. Il en est de même avec un thème astrologique.

Retour au sommet de la page

Il ne faut surtout pas se tromper, car au-delà de la polémique qui fait rage sur la pertinence que l’on peut accorder à l’astrologie, un autre débat se cache, celui-ci étant inscrit en filigrane. Il faut savoir lire entre les lignes. Ce qui est caché, c’est : « Est-ce que nous sommes la seule et la plus évoluée des sociétés que la terre ait connue, et est-ce que nous possédons vraiment une âme ? » C’est ce débat qui est sous-jacent à toutes les attaques que subissent les sciences ésotériques dans leur ensemble.

Pour ce qui est de la première question, on peut vraiment en douter. Même si beaucoup s’emploient à nous faire croire que nous descendons d’un arbre, que par l’évolution et fruit du hasard nous sommes arrivés là où nous en sommes aujourd’hui, nombre d’indices nous prouvent que bien d’autres civilisations/sociétés ont connu des avancées bien plus importantes que la nôtre. L’Atlantide et la Lémurie n’en sont qu’un exemple. Et bien d’autres systèmes solaires portent des vies telles que les nôtres et ont des civilisations bien plus évoluées. Vu l’état du monde actuel, je ne pense vraiment pas que nous puissions nous proclamer société dite civilisée. Nous avons encore un long chemin à parcourir ! Comme me l’a si bien dit, « l’ami », un visiteur venant de très loin dans notre galaxie, nous sommes primaires. Je l’appelle ainsi, car c’est le nom qu’il m’a donné.

En ce qui concerne la seconde question, vouloir encore réfuter le fait que l’humain est une âme incarnée dans un corps de chair, là aussi il faut vraiment refuser de voir et d’entendre. Il y a tellement d’indices qui le prouvent que ça devient consternant de voir certains s’acharner à le nier. Je ne vais pas approfondir, d’autres le font sûrement mieux que moi, mais ça m’amène tout droit à la définition du mot karma, donc de la réincarnation.

Retour au sommet de la page

Il est aussi important de noter que l’astrologie est avant tout Chaldéenne, que ce sont ces astrologues qui ont défini les bases de ce que nous connaissons aujourd’hui, et ce dans le monde entier, j’ai bien dit dans le monde entier. Il n’existe qu’une seule et même astrologie. Il va sans dire que tout ceci a été dénaturé et que des clés essentielles ont été oubliées. Bien avant eux, en Atlantide, cette science était connue mais en aucune manière utilisée comme nous de nos jours. Il fallait que cette science soit cachée au profane, car ceux qui l’ont créée savaient pertinemment que les habitants de la terre allaient pendant de longs siècles couper le fil qui les rattache à leur soi divin. C’est seulement aujourd’hui, que l’humanité s’éveille et renoue avec son essence divine.

Alors qu’est ce que tout ceci a à voir avec l’astrologie ? Simple, elle ne fait que définir les pérégrinations de l’âme dans les différents corps. Elle ne fait qu’exprimer la nature du karma de tout à chacun, le chemin de vie choisi par l’âme. Oui l’astrologie est karmique, et sidérale, elle n’est rien d’autre. Elle a toujours été, elle l’est encore aujourd’hui et sera toujours un moyen essentiel pour connaître le chemin de vie que l’âme a choisi avant de naître, et aussi pour connaître les différentes vies qui construisent la personnalité d’un être. Vies antérieures riment avec vie intérieure.

Maintenant venons-en aux cuspides. Une cuspide est une ligne imaginaire qui sépare les signes entre eux. Cette ligne s’applique aussi aux décans. Quand le Soleil, par exemple, se trouve à la fin d’un signe, et donc presque au début du signe suivant, on dit qu’il est sur une cuspide. Cette position revêt une importance particulière, et elle est très bien expliquée par le médium Edgar Cayce, à qui on doit beaucoup dans toutes sortes de domaines, et surtout en ce qui me concerne, l’Astrologie. Un grand merci ! Un grand merci aussi à Dorothée Kœchlin de Bizemont qui a si bien traduit les textes d’outre atlantique.

Retour au sommet de la page

"Ceux qui sont nés au début d’une nouvelle influence (zodiacale ou astrale), alors que la précédente est en train de s’effacer (…) ont souvent des vies où ils sont comme dans un passage étroit, un défilé resserré."
Edgar Cayce

 

Cette position particulière du Soleil, de la Lune et autres planètes, indique que l’entité a choisi un parcours hors norme. Il lui est pratiquement impossible de se soustraire, à cette influence, alors que dans d’autres configurations d’un thème, la latitude que l’entité a de moduler sa vie est beaucoup plus importante. Ceci s’applique évidement aux planètes concernées.

Suite à cette parenthèse importante, il est évident qu’une personne ayant son soleil sur une cuspide, aura les attributs des deux signes concernés. On ne peut avoir le Soleil à 29°59 du Sagittaire et donc être de ce signe, et en rajoutant 0° 1’, être du signe du Capricorne, exit le Sagittaire ! Donc pour ceux qui chipotent sur la valeur de l’ayanamsa, il serait de bon ton de prendre en compte ces fameuses cuspides. D’ailleurs à ce titre, il faut souligner qu’il y a des cuspides particulièrement difficiles à gérer. Celles qui sont situées entre le Bélier et le Taureau, La Balance et le Scorpion, un peu plus douce celle qui se situe entre les Poissons et le Bélier. Pourquoi ? Parce que passer de Mars à Vénus (ou l’inverse), et de Neptune à Mars ce n’est pas toujours facile. Est-ce que l’amour et la guerre font bon ménage !!??

Il est bien évident que les forces des cuspides s’adressent aux planètes situées à ces points précis et définissent donc la nature du choix fait par l’âme en rapport avec ce que représente ces planètes. En clair, l’interprétation astrologique de Vénus sur une cuspide, quelle qu’elle soit, sera différente de Mercure, Jupiter et autres. Pour reprendre mon exemple sur l’arc en ciel, une planète située sur la ligne fictive séparant deux couleurs de l’arc en ciel, prendra la tonalité de ces 2 couleurs.

Et pour finir, en ce qui concerne la grille magnétique, il est évident qu’il faudra revoir sa position. Dans les textes ci-dessous, tirés du livre 2010, il est clairement spécifié que la grille a été déplacée, et que les positions planétaires seront à revoir.

Retour au sommet de la page
Le haut conseil de Sirius
Tiré du livre Transition, 2010 aux éditions Ariane
Extrait de "The Cosmos of Soul" par Patricia Cori, North Atlantic Books

"Des guérisseurs sont maintenant à votre disposition pour vous aider à transformer l'énergie, et les véritables instructeurs transmettent le message. Avez-vous senti des ondes de lumière scintillante vous traverser? Vous êtes sûrement étonné par l'accélération qui se produit à de si nombreux niveaux, car votre famille de corps célestes n'a jamais connu auparavant une telle intensité vibratoire. Chaque planète de votre système solaire a aussi commencé à se métamorphoser. Tout est interdépendant, tout est vécu par chaque créature vivante de votre déité solaire, des orbites les plus lointaines aux sphères les plus proches, jusqu'à la masse explosive de l'étoile gazeuse qu'est votre soleil central.

Voici qu'apparaissent maintenant dans les domaines de l'astronomie et de l'astrologie de nouveaux penseurs révolutionnaires qui sont suffisamment dégagés intérieurement pour consigner les nouveaux parcours des planètes, car les relations entre celles-ci vont bientôt se modifier à mesure qu'elles traversent les phases aiguës de leur transmutation, et les vieux paradigmes ne conviendront plus. Les archétypes s'épanouissent en des personnages plus complexes et de nouveaux corps célestes émergent de l'obscurité inexplorée. Alors que votre soleil s'effondre petit à petit, tout est attiré vers l'intérieur, et ce qui n'a pas encore été découvert deviendra visible, puis traversera le vortex avec vous."

 
Retour au sommet de la page

Dans le texte ci-dessus, on comprend bien qu’il reste un gros travail d’investigation à faire, car a priori, des changements vont s’opérer dans la course des planètes. De surcroît les définitions symboliques de celles-ci, tout autant que celles des Signes, ainsi que les aspects entre elles/eux seront à redéfinir.

Et en ce qui concerne l’argument déployé par un certain nombre, pour encore une fois discréditer l’astrologie : « Faut-il prendre comme référence la date de naissance ou la date de conception ? » Ça me parait tellement évident que le moment de l’inspire du bébé à la naissance correspond à son ancrage dans le monde tridimensionnel. C’est tellement logique que Cayce a une réponse on ne peut plus courte !

Question : Est-ce qu'un horoscope doit être basé sur l'heure de naissance physique où bien sur l'heure de naissance de l'âme ?

"Sur l'heure de naissance physique."
Edgar Cayce

 

J’ai affirmé plus haut dans mon propos et de manière péremptoire, que l’astrologie est la première et la plus importante de toutes les sciences. Je tiens à étayer mon affirmation. Toute science qui permet à l’homme de se connaître, de découvrir sa véritable nature divine, de l’aider à sublimer son karma, bref, tout ce qui fait grandir l’homme en sagesse, amour et compassion, est la plus importante de toutes les sciences. Il n’y a plus important que la connaissance de soi, car comme le stipule l'inscription apposée sur le seuil du temple de Delphe :

« Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers… et les dieux ! ».

ET

"Négligeant tout le reste, un homme avisé devrait s’efforcer de se connaître lui-même, car il n’existe aucune connaissance plus élevée, ni plus puissamment satisfaisante que celle de sa propre personnalité."
Edgar Cayce

 

En ce sens, l’Astrologie est Number One.


"Les Étoiles Émettent un son harmonique. Ce son est reçu par la Terre Mère qui vous le renvoie et agit sur vos cellules en les ré harmonisant, permettant ainsi d'être totalement relié au cœur de la terre bien aimée, Gaîa l’Étoile d’Or. Son cœur pulse avec la vibration des cristaux et Émettent aussi un son harmonique qui est relié aux Étoiles.
Cette musique des sphères, reçue totalement par inspiration, vous permettra de vous ré harmoniser dans vos corps. 
Kartikeya Diamant le son sacré des étoiles, le Son de l'Univers


Je vous remercie sincèrement, d’avoir pris quelques minutes de votre précieux temps, afin de lire ou parcourir ce propos.

Note : Les citations d’Edgar Cayce sont extraites du livre :
"L’univers d’Edgar Cayce" de Dorothée Kœchlin de Bizemont aux éditions Robert Laffont


Croire, j'ai bien dit croire, que la création de l'univers, y compris la vie sur la terre est directement issue d'un hypothétique fruit du hasard, que nous en sommes les seuls habitants. Et même si d'aventure, certains peuvent admettre qu'il puisse y avoir vie ailleurs, mais comme de bien entendu à l'état embryonnaire, et bien pour croire à ce tissu de fadaises, il faut vraiment en tenir une couche... une sacrée couche.

Désolé, ça me démangeait.

Retour au sommet de la page

(c) 2000-2018 Michel | Tous droits réservés. | Mentions légales | Liens | Nous contacter